TERRE-NEUVE

Nom de l'artiste : TERRE-NEUVE
E-mail :
Régions : Bretagne
Site internet ou réseau social : https://www.facebook.com/terreneuveoff
Compétences / instruments :
MAO, chant, guitare, claviers, production, arrangements
Discographie :
- Terre-Neuve - EP 6 titres (2017)
- Azur-Aimant - LP (2020)
- Azur-Aimant ( Deluxe version) - LP (2021)
Biographie :
Sur l’autoroute entre la Bretagne et le Sud-Ouest, un panneau indique Terre-Neuve. Il signale un château Renaissance du XVIe siècle que Ludovic Bousquet n’a jamais eu l’intention de visiter (d’après les photos il a tort). Mais à chaque fois qu’il traçait la route entre la capitale bretonne et celle de l’Aquitaine, ce nom aux couleurs de nouveaux horizons s’imposait un peu plus pour son projet solo.
Terre-Neuve n’est pas exactement la première aventure de Ludovic : Marco Lipz (pop), Digicay (electro), Nag Nag Nag (post-punk), Expø (folk-pop). Terre-Neuve marque avant tout sa première incursion entièrement en français. « Un des auteurs de Fishbach m’a proposé des textes en français. Je n’ai pas pris les textes, mais ça a décoincé ma propre écriture. » Dans le domaine, il avait quelques boussoles : Bashung, quelques albums de Benjamin Biolay, Murat, Dominique A, Orelsan qui lui « a donné le courage d’écrire sans fausse pudeur ». Et, peut-être encore plus évident d’un point de vue extérieur, Etienne Daho et Alain Chamfort avec qui il partage parfois quelques intonations vocales et tournures mélodiques.
Raconter. L’océan, le temps, l’amour et la nostalgie de l’amour, la fin de l’été, la solitude ou la sensualité avec vue sur mer. « Je mixe des choses vécues, parfois il y a très longtemps, et du fantasme. Je suis assez souvent inspiré par des films dont je ré-imagine la fin »
Les premières chansons de Terre-Neuve ont été écrites en hiver dans le petit village landais d’Azur. Le titre de l’album vient évidemment de ce lieu devenu un havre familial et un rendez-vous des copains.
Le travail a continué à Rennes, dans son home studio et dans le studio de Timsters (Julien Vignon) qui a coréalisé le disque. Un premier EP était sorti en 2017. Il a confirmé les directions, mais il fallait encore peaufiner, travailler, fignoler, ces chansons au pessimisme joyeux. Trois d’entre elles ont été réinjectées parmi les douze titres de l’album.
Des émulations de synthés qui enveloppent l’oreille (avec une prédilection pour les antiques et légendaires Juno 60, Jupiter 8..) avec ampleur, quelques basses. Une admiration revendiquée mais jamais envahissante pour Air et Sébastien Tellier, un rien d’autotune sur deux titres, un épisode rappé. Et toujours cette voix pas trop loin du micro, qui cherche l’intimité même quand le rythme se fait plus insistant.
On n’entend pas de guitares sur cet album de chansons synth-pop, mais Terre-Neuve ressort sur scène sa guitare électrique aux côtés de ses machines. Lui dont le métier est aussi d’organiser, produire ou programmer des concerts sait qu’un mec seul au clavier peut lasser. Sur sa chaîne Youtube, Ludovic Bousquet n’hésite pas à livrer des versions brutes et live de ces titres patiemment élaborés. Cet homme est d’une sincérité totale au moment où il fait les choses. C’est une de ses grandes qualités et une clé pour offrir sans cesse des surprises. Ce premier album de Terre-Neuve en recèle au moins douze.

Philippe Richard
Lien d'écoute (URL) : https://orcd.co/tn_aadeluxe%20

Partagez cette fiche

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
×
×

Panier