Terence Briand

Nom du technicien : Terence Briand
E-mail : terencebriand@gmail.com
Régions : Centre-Val de Loire
Site internet ou réseau social : https://www.facebook.com/terence.briand
Activités : Metteur en scène sonore (Sonorisation immersive 360°)

Mixeur Concert Facade et Retours

Ingé Studio, Record, Mix et Mastering

Responsable Pédagogique Whiti Audio Formation
Studio : Studio Nyima
Références :
Mixeur FOH, References: Rokia Traoré, Kent, Giedré, Nano, Nilda Fernandez, Nano, Pierre Perret, JP Nataf, Terez Montcalm...
Ingé Studio, Reference: Rokia Traore, Terez Montcalm, Marcel Kanche , As de Trefle , NANO, Nicolas Jules , Arnaud Methivier & Otto Lechner , Kent, Femouz T, Débout sur le Zinc, François Beranger, Nilda Fernandez, Manu Dibango...
Bio :
Les années 20
Passionné de musique, Terence Briand met fin à une carrière universitaire et surtout rugbystique afin d’intégrer le Studio Bleu d’Orléans en tant que responsable Café et Cigarettes puis le studio Merjithur à Courbevoie comme assistant occasionnel.

C’est aussi la période où il étudie les cours de l’école Louis-Lumière généreusement prêtés par son mentor du moment, Franck Lebon.
Le service militaire ; il refuse de tuer des gens et se retrouve alors objecteur de conscience en tant que technicien son de la salle de spectacle de St Jean De La Ruelle au côté de Jean Pierre Bouchon
Il se forme ainsi aux concerts au « cul des camions » au côté de la société Aliss Sonorisation (Orléans).
Il devient le sonorisateur d’un groupe de Funk « Frankie Jones et les balloche » composé de 13 musiciens … Tout commence…Première tournée dans les bars puis dans les salles et festivals en France et en Europe, premières égalisations difficiles, premier show must go on.

Petit à petit, il commence à « babysitter » en son façade dans de nombreux concerts.Dans le même temps, il retourne au Studio Bleu à Orléans où il passe d’assistant à ingénieur du son principal. L’occasion pour lui de superviser l’installation d’une nouvelle console : Une Lafont Chroma 48 avec un magnétophone 24 pistes sur bandes 2 pouces Otari MTR90II.

En festival grâce à la confiance d’Emmanuel Huet, directeur d’Aliss Sonorisation, il se retrouve à mixer : James Brown (premier concert au line check), Pat Metheny Group, Michel Petrucciani, Keith Jarrett, Carla Bley, Jan Garbarek, Popa Chubby etc…

Les rencontres avec les artistes se multiplient et les tournées commencent : Nilda Fernandez, Kent, Marcel Kanche, Défense d’afficher et enfin la rencontre avec Arnaud (NANO) avec qui il passera 10 ans et +500 concerts et 13 Albums.

Il rencontre sa femme, Muriel, qui le soutiendra et deviendra rapidement la gestionnaire de tous ses projets. Il commence la création de son univers sonore : il monte son propre studio en collaboration avec son ami Gaël Martinet (Flux Audio).

Fin des années 20 : c’est la naissance de son fils, Tom, et du Studio Nyima.

Studio Nyima, c’est un projet qui se construit avec l’aide de son ami ingénieur du son Pierre-Emmanuel Meriaud (aka PE).

Il collabore a de nombreux albums en studio dont : Marcel Kanche, As de Trèfle, NANO, Nicolas Jules, Arnaud Methivier & Otto Lechner, Kent, Femouz T, Debout sur le Zinc, François Béranger, Nilda Fernandez, Manu Dibango, Les 10 Commandements ...
Les tournées se multiplient avec des artistes et surtout des complicités et relations exceptionnelles : Il y a tout particulièrement Pierre Perret depuis 2006 avec qui il continue encore…

Les années 30

Terence continue d’osciller entre studio et live. Il y a la rencontre exceptionnelle avec Rokia Traore fin 2006 qui débouche sur une victoire de la musique en 2009 et une tournée mondiale durant 5 ans.
En studio il participe aux albums de Rokia Traore, Terez Montcalm…

C’est aussi la naissance de sa fille Telma et de la société Whiti Audio.
Toujours et encore plus passionné de son, Terence fonde la société Whiti Audio. Cette société dédiée aux techniques du son en studio et en live devient, entre autres, importatrice Telefunken USA pour la France. Elle permet à Terence Briand de réaliser de nouveaux projets comme concepteur de studio d’enregistrement, expertise acoustique et elle fait évoluer le Studio Nyima.

Terence n’en reste pas moins sur les routes d’Europe avec l’artiste de Jazz Quebequoise Terez Montcalm depuis 2011.

En 2012, il rencontre Giedre, une jeune chanteuse française venue de Lituanie avec qui il tourne en Francophonie.

Des complicités qui durent encore.

Les années 40

Avec son expérience de tournée et son constat d’un manque de développement des compétences dans les domaines techniques du son, il développe, en collaboration avec son épouse, Whiti Audio Formation. Un centre de formation professionnelle continue, spécialisé dans l’Audio PRO. L’occasion de transmettre ses expériences en son studio et live, de créer un réseau d’échanges sur les pratiques professionnelles, de mettre en relations des passionnés du son (et de la lumière parfois) et aussi de contribuer et d’accélérer la connaissance globale des techniciens français sur les nouvelles technologies Audio : Réseaux numériques, 3D sonore, Calage Système, transmission RF analogique et numérique, etc…

Force est de constater que le temps et la mobilité sont primordiaux pour entrer en formation et difficiles à trouver. Terence Briand propose que WAF dispense alors les formations chez les prestataires techniques français. Les formations deviennent ainsi accessibles partout en France.
Au fil de tous ses projets, en live, en studio, en formation, l’envie de Terence de repousser les limites du son, de la stéréo grandit.
Motivé par des propositions artistiques de son ami Arnaud (NANO) Methivier sur des spectacles gigantesques depuis 2006 comme « Envolée Chromatique », il crée en 2014 le SOUNDARIUM (INSTRUMENT DE DIFFUSION SONORE 3D IMMERSIF).
Il fait appel à son ami Gaël Martinet (Flux) et lui explique ses besoins techniques pour sonoriser des concerts en immersion.
Gaël en collaboration avec l’IRCAM se lance alors dans la conception d’un logiciel de gestion 3D sonore pour le live : Le SPAT REVOLUTION est né. Hazard ou destinée…

Les années 40, toujours en cours, confortent Terence dans l’idée que la 3D sonore ne trouvera ses lettres de noblesse qu’avec la création artistique. C’est pourquoi, il continue ses recherches, allant en résidence parfois seul, parfois avec les artistes. Il contribue à construire le monde sonore de demain… et nous ne sommes qu’en 2020.
Liens YouTube : Array

Partagez cette fiche

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
×
×

Panier